Chapitre 3 : assemblage du fond

Chapitre consacré à l'assemblage du fond sur le corps de la guitare

Réduction et égalisation des éclisses[modifier | modifier le wikicode]

réduction grossière au rabot et ciseau à bois[modifier | modifier le wikicode]

En partant de la taille, ou même un peu avant selon les luthiers (5 cm environ), les éclisses doivent être diminuées en pente douce jusqu'au talon.

Le tracé est effectué en découpant une bande de papier cartonné que l'on plaque contre l'éclisses et contre laquelle vient s'appuyer le crayon.

Si vous suivez un plan précis, reporter la hauteur précise en plusieurs points et relier ces points avec du ruban adhésif de masquage.

Un rabot (rabot de paume ou un rabot noisette) ainsi qu'un ciseau à bois est ensuite utilisé pour réduire progressivement la hauteur des éclisses. Il faut s'arrêter légèrement avant le trait : la finition sera faite avec une large planche munie de papier à poncer.

Les éclisses suivent maintenant deux plans distincts : un plan incliné en partant le la taille jusqu'au talon, et un plan de niveau, de la taille jusqu'au tasseau arrière.

reduction de la hauteur des éclisses au rabot et ciseau à bois

égalisation avec une planche abrasive[modifier | modifier le wikicode]

Il s'agit maintenant d'égaliser la hauteur des éclisses. Comme indiqué plus haut, une large planche (60cm*45cm dans du contreplaqué ou du MDF) munie de papier abrasif est utilisée.

Elle est posée sur le plan incliné réalisé précédemment et est tirée d'avant en arrière.

Le poids propre de la planche doit suffire, il est inutile d'appuyer. Au contraire, le fait de bien positionner la planche, bien centrée sur l'axe de la guitare, va permettre de répartir le poids sur chaque éclisse de manière égale. On obtiendra donc plus facilement un ponçage symétrique.

On arrête de poncer lorsque des marques sont visibles de manière continue sur toute la surface à poncer du chant des éclisses et sur l'intégralité du talon de la guitare : on est certain que tout est au même niveau.

égalisation de la hauteur des éclisses avec une planche abrasive

Arrondissement de l'angle formé au niveau de la taille[modifier | modifier le wikicode]

La planche abrasive est utilisée de la même manière pour arrondir l'angle formé au niveau de la taille et avoir une courbe régulière.

Fabrication des contre-éclisses[modifier | modifier le wikicode]

Pour le fond, les contre-éclisses peuvent être continues, d'un seul tenant et cintrées au fer ou continues et fendues régulièrement à la scie. Les contre-éclisses d'un seul tenant sont appréciées pour leur solidité et leur côté plus esthétique sans doute. Cependant leur cintrage n'est pas aisé et doit suivre au plus proche de la forme de la guitare pour ne pas introduire de contrainte indésirable.

fabrication des contre-éclisses continues fendues[modifier | modifier le wikicode]

Pour gagner du temps des contre éclisses brutes, déjà à leur forme définitive, mais non sciées, peuvent être achetées chez les fournisseurs de bois de lutherie, par exemple chez Kauffer. On peut également les réaliser soi même à partir de tasseaux achetés en grande surface de bricolage.

Elles sont sciées sans aller jusqu’au bout tous les 5 ou 6 millimètres en laissant 0.5 mm de marge afin de les cintrer facilement par la suite. Robert BOUCHET laisse quant à lui une marge de 2mm, mais cela rend le cintrage plus difficile.

Sciage des contre-éclisses avec une boîte à onglet[modifier | modifier le wikicode]

Le plus simple est d'utiliser une boîte à onglet et une scie à dos sur laquelle une cale est fixée et permet d'arrêter la scie avant de couper entièrement la contre-éclisse. La cale est ajustée afin qu'en l'appuyant sur le dos de la scie, lorsque que la cale entre en contact avec la boîte à onglet, cela arrête la scie et laisse la marge nécessaire de 0.5mm :

La cale fixée sur la lame et s'appuyant sur le dos permet d'arrêter la scie

Pour un meilleur rendement, les contre-éclisses peuvent être sciées par deux. Pour cela elles sont maintenues ensemble avec du ruban adhésif de peintre.

La cale fixée sur la lame et s'appuyant sur le dos permet d'arrêter la scie

Sciage des contre éclisses avec une scie à ruban[modifier | modifier le wikicode]

Le principe est le même qu'avec une boîte à onglets.

  • Prendre une cale sufisamment longue et large, d'au moins 1cm d'épaisseur, pour pouvoir être fixée confortablement sur la table de la machine, avec au moins un chant bien droit.
  • Effectuer une découpe dans la lageur de la planche, bien d'équerre, à peu près au milieu du chant rectiligne, sur deux ou trois cm afin de permettre le passage de la lame.
  • Positionnez la cale afin que la lame ressorte tout juste ce qu'il est nécessaire pour que la contre-éclisse, lorsqu'elle arrive en butée contre la cale, soit découpée à la profondeur voulue.
  • Fixer la cale à la table et procéder aux découpes.

cintrage des contre-éclisses[modifier | modifier le wikicode]

Les contre-éclisses continues fendues peuvent être cintrées directement sur la guitare en les passant au préalable à la vapeur au dessus d'une bouilloire. Au niveau de la taille, où la courbure est plus importante, on peut utiliser le fer à cintrer et/ou tremper carrément cette partie dans l'eau chaude.

Pour connaître la longueur de contre-éclisse nécessaire, on peut utiliser une bande de papier cartonné que l'on plaque le long des éclisses :

Utilisation d'une bande de papier cartonné pour connaître la longueur de contre-éclisse nécessaire

Une fois cintrées, on laisse les contre éclisses sécher directement sur la guitare en les maintenant avec des pinces à linges.

Collage des contre-éclisses[modifier | modifier le wikicode]

Les contre-éclisses sont collées en utilisant une quarantaine (par éclisse) de pinces à linges renforcées avec des élastiques. La colle est appliquée sur toute la longueur de la contre-éclisse, on prend soin de faire dépasser les contre éclisses d'un bon millimètre au dessus des éclisses (en effet, le fond étant courbe, elles devront être retravaillées plus tard "en pente" pour épouser sa forme. Par ailleurs, cela permet d'être sûr de ne pas les coller trop bas).

On commence par la taille. Les bavures de colle doivent être nettoyées au fur et à mesure.

Collage des contre-éclisses

Préparation du fond et de la caisse de la guitare avant collage[modifier | modifier le wikicode]

Collage des barres du fond[modifier | modifier le wikicode]

Certains luthiers dont John S. Bogdanovich préférent mettre en forme les barres avant leur collage. Ceci permet de les travailler serainement, sans être gêné par le couvre-joint du fond. D'autres, comme Robert BOUCHET, approchent leur forme trapézoïdale au rabot avant de coller et les peaufinent par la suite, après le collage. D'autres encore laissent aux barres leur forme rectangulaire. Roy Courtnall fait le choix de les coller brutes et de les retravailler après.

Si un moule est utilisé, le fond est positionné sur ce dernier et les barres sont collées avec des pont de presses positionnés au dessus du moule ou un ciel d'ébéniste.

Si aucun moule n'est utilisé, les barres peuvent être collées directement avec des serre-joints à grand passage en mettant un intercalaire souple sous le fond pour le pas le rayer. La courbure des barres mises en forme au préalable donnera sa courbure au fond.

Avec un moule[modifier | modifier le wikicode]

En utilisant un ciel d'ébéniste[modifier | modifier le wikicode]

  • collage à blanc

Le fond est positionné sur le moule et immobilisé par exemple avec du ruban adhésif de masquage en plusieurs points. Le moule sous le ciel d'ébéniste, un collage à blanc est utile afin de vérifier que l'on dispose de toutes les cales et tiges nécessaires, aux bonnes longueurs. On vérifie également avec une jauge d'épaisseur de mécanicien que les barres sont bien en contact avec le fond, sur toute leur longueur.

Si des imperfections sont repérées, il faut alors passer du fusain sur le fond à l'emplacement des barres et frotter légèrement les barres à cet endroit. Les marques de fusain sur le dessous des barres indiquent alors les endroits à retoucher. Procéder par retouche successives jusqu'à ce que le résultat soit satisfaisant.

Les barres en place, il est possible de coller de petites cales avec une petite goutte de cyanoacrylate afin de les empêcher de glisser au moment du collage, et que l'on fera sauter après avec un ciseau à bois.

  • collage réel

Le collage réel peut être maintenant réalisé.

Le fusain est nettoyé, et le dessous de la barre rayé au papier de verre assez gros (P80 ou P100 par exemple), et enduit de colle. L'emplacement des barres sur le fond est lui aussi rayé de la même manière.

Il faut bien prendre garde au moment du collage que la barre est bien perpendiculaire au fond (et cela en plusieurs points car la barre peut vriller légèrement).

Vérification que les barres sont bien d'équerre avec le fond au moment du collage.

La colle est nettoyée au bout d'une dizaine de minutes avec le coin d'un racloir ou un canif. Le ciel d'ébéniste offre l'avantage de laisser libre les barres pour un nettoyage confortable et facile de la colle.

Nettoyage de la colle après une dizaine de minutes de prise.

Avec un pont de presses[modifier | modifier le wikicode]

Sans moule[modifier | modifier le wikicode]

Les barres sont mises en forme et collées directement sur le fond, en positionnant un intercalaire souple sur le dessous. Ainsi, les barres courbes donnent naturellement sa courbure au fond :

Collage des barres du fond sans moule

Amenuisement des barres du fond[modifier | modifier le wikicode]

Une fois collées, les barres sont amenées à leur hauteur définitive avec un rabot. La hauteur des barres varies bien sûr selon les luthiers :

Positionnement du fond

Il existe plusieurs techniques pour encastrer les barres dans les contre-éclisses, elles seront conditionnées notamment par la forme donnée aux extémités des barres :

  • Méthode 1 : Si les barres sont laissées rectangulaires et à plat, l'intégralité du morceau de contre-éclisse doit être enlevé, un taquet de support sera collé par la suite pour supporter la barre.
  • Méthode 2 : Si les barres sont biseautées à leurs extrémités, les quelques derniers millimètres doivent être plats pour bien faire contact avec la contre-éclisse. Cette dernière est alors évidée de la hauteur de la barre à son extrémité, c'est à dire pas entièrement sur sa hauteur. Le reste de contre-éclisse servant alors de support à la barre.
  • Méthode 3 : Robert BOUCHET procède encore différemment : il biseaute les barres à leurs extrémités et prépare des taquets dont la base est biseautée également afin de bien faire contact avec celle-ci. Il évide l'intégralité de la contre éclisse sur sa hauteur mais en laissant 2mm d'épaisseur. La hauteur de la barre est ensuite mesurée avec précision au pied à coulisse. L'outil est ensuite positionné sur la contre éclisse. Il réalise ensuite une encoche dans le taquet pour qu'il semboîte sur l'épaisseur de 2mm de contre-éclisse restante, et arrive exactement à la hauteur reportée au pied à coulisse.

Si vous choissiez de ne pas laisser les barres en section carrée, mais de leur donner une forme d'ogive, vous pouvez les retravailler maintenant au rabot, papier de verre. Pour ne pas rayer le fond, intercaler un réglet sous le rabot. Tracer le milieu de la barre sur toute sa longueur. Le rabot est passé sur sa joue, s'appuyant contre la barre légèrement de biais. Amenuiser de chaque côté jusqu'au trait et arrondir enfin l'arrête ainsi formée au papier de verre.

Sur les cinq derniers centimètres, biseauter la barre en laissant 9mm de hauteur à son extrémité (moitié environ de la hauteur de la contre-éclisse). Sur les derniers milimètres de la barre, vous pouvez faire en sorte que la barre soit plate (méthode 2 décrite plus haut) ou laisser une pente régulière imposant que le taquet de support soit biseauté de manière complémentaire à sa base (méthode 3, de Robert BOUCHET).

Encastrement des barres[modifier | modifier le wikicode]

Le fond est posé sur la guitare en prenant soin d'aligner son axe avec celui de la guitare au niveau du talon et du tasseau arrière. Une fois bien positionné, il est immobilisé avec un ou des poids.

Positionnement du fond

La position des barres est marquée au crayon sur les éclisses. Le dessous des barres est également marqué afin de déterminer leur longueur.

Marquage du dessous des barres et de leur position

Les barres vont devoir venir s'encastrer dans les contre-éclisses et des taquets de renfort viendront éventuellement les supporter et renforcer les éclisses par la suite selon le même principe que pour la table d'harmonie.

Les contre-éclisses sont découpées à la scie et évidées au ciseau :

Découpe des contre-éclisses au passage des barres
Contre-éclisses évidées au passage des barres

Les barres sont découpées à leur longueur définitive, c'est à dire 2mm avant le trait, épaisseur des éclisses (4mm si vous utilisez la "méthode 3" de Robert Bouchet car il faut compter les 2mm d'épaisseur de contre-éclisse restants).

On réalise d'abord une découpe avec une scie fine, en faisant très attention de ne pas abîmer le fond.

Découpe des barres à longueur avec une scie
Suppression du bois superflu avec un ciseau à bois

Le fond en place, les barres ne doivent pas forcer les éclisses à s'écarter. Procéder aux ajustements si nécessaire.

Suppression des parties superflues du couvre-joint[modifier | modifier le wikicode]

Le couvre-joint doit être raccourci des deux côtés de sorte qu'il arrive en butée contre le pied de manche d'un côté et contre le tasseau arrière de l'autre.

Marquage côté tasseau[modifier | modifier le wikicode]

Le fond est posé sur la guitare et le passage de l'éclisse est tracé sur le dessous du fond au niveau du tasseau. Le fond enlevé, la longueur épaisseur éclisse + tasseau est reportée au compas sur le couvre-joint.

La longueur du tasseau + l'épaisseur de l'éclisse est reportée sur le couvre-joint

.

Marquage côté talon[modifier | modifier le wikicode]

Le fond est positionné sur la guitare. Un trait est marqué sur la pointe du talon, au passage du fond :

Marquage du talon au passage du fond

Le fond est enlevé. La longueur à partir du trait jusqu'à l'extrémité du pied de manche est prise au compas :

Mesure du trait jusqu'au pied de manche

Le fond est posé sur une surface propre et la longueur prise au compas est reportée sur le couvre-joint.

Report de la mesure sur le couvre-joint

Les parties de couvre-joint superflues sont enlevées à la scie fine et au ciseau.

Suppression des parties superflues de couvre-joint

rabotage des contre éclisses[modifier | modifier le wikicode]

Les contre-éclisses doivent être mises à niveau avec les éclisses en utilisant un rabot. Elles sont rabotées en donnant un léger angle au rabot afin qu'elles suivent la direction de la courbure du fond.

Il se peut qu'un jour apparaisse près de la taille, dans ce cas, retravailler la région des grands lobes et petits lobes. Il faut que le fond fasse bien contact avec les éclisses sur toute la guitare en appliquant un minimum de pression.

Rabotage des contre éclisses

rabotage du tasseau arrière[modifier | modifier le wikicode]

Le tasseau arrière doit être raboté de telle manière à ce qu'il soit à fleur avec les contre éclisses et qu'il forme une pente régulière en direction de l'extérieur de la guitare afin d'épouser la courbure du fond.

Rabotage du tasseau arrière

rehaussement du talon[modifier | modifier le wikicode]

Du fait de la courbure du fond, le talon doit être rehaussé. Une manière simple est d'ajouter une pièce sur le talon dans le même bois que le manche et de la raboter en formant une courbe régulière et arriver de nouveau à fleur avec les éclisses.

L'épaisseur finale de la pièce à l'extrémité du talon va dépendre de la courbure de votre fond. Celle-ci peut être mesurée avec deux réglets, l'un positionné perpendiculairement à l'axe et au niveau de la fin du couvre-joint (là où l'extrémité du talon viendra en butée une fois la caisse fermée), et l'autre positionné sur l'axe, contre le premier réglet.

Mesure de la flèche du fond
Collage d'une pièce de bois pour rehausser le talon

En posant un réglet à l'extrémité du talon, on doit retrouver de chaque côté la valeur de la distance entre le réglet et les éclisses égale à celle mesurée sur le fond (pour une bonne mesuse, la valeur doit être identique de chaque côté)

rabotage de la pièce de bois

Voici une photo du talon rehaussé :

le talon terminé

Collage des taquets support des barres du fond[modifier | modifier le wikicode]

Les taquets servent à la fois à supporter les barres et à renforcer les éclisses. Notez que contrairement à ce qui est présenté ci-dessous, il vaut mieux faire des taquets avec le fil vertical afin qu'ils jouent pleinement leur rôle de renforts d'éclisses.

L'extrémité de chaque barre est mesurée et reportée précisément au pied à coulisse pour que les taquets soient placés exactement à la bonne hauteur, c'est à dire :

  • pas trop haut : car cela empêcherait le fond de bien faire contact avec les contre-éclisses
  • pas trop bas : car les taquets ne joueraient plus leur rôle de support des barres du fond.
Mesure de la hauteur des barres à leur extrémité au pied à coulisse
Pour le collage, la mesure est reportée sur les éclisses
Collage des taquets

détourage du fond[modifier | modifier le wikicode]

Le fond est positionné sur la guitare. On vérifie qu'avec un minimum de pression il fait bien contact sur les contre éclisses partout et qu'il ne subsite pas de jour. On prend garde de vérifier cela particulièrement au voisinage des barres, au cas où les taquets aient été collés trop hauts.

On marque au crayon le dessous du fond en s'appuyant sur les éclisses.

Tracé du contour définitif du fond

Le fond est ensuite détouré avec une scie à ruban ou une scie à copier manuelle, en laissant une marge de 3mm de sûreté.

Voici une image du fond une fois détouré.

Le fond est prêt à être collé

Collage du fond[modifier | modifier le wikicode]

Le collage doit être réalisé d'abord à blanc, c'est à dire sans colle afin de bien vérifier que l'on dispose de tout le matériel nécessaire : en effet, la colle prend relativement vite et il ne faut pas perdre de temps pendant le collage.

Le collage est ensuite fait avec des presses à tabler, permettant de répartir la pression avec précision et en variant selon les endroits. Certains collent également le fond en entourant la guitare de ficelle.

Une fois que tout est prêt, on étale la colle au pinceau sur les contre-éclisses, le tasseau, le talon et les logements des barres dans les contre-éclisses.

Le fond collé en place

Afleurage du fond et de la table avec les éclisses[modifier | modifier le wikicode]

Le travail peut être fait à la main (rabot et ciseau à bois) ou avec une afleureuse munie d'une fraise à afleurer (roulement placé en bas à la différence des fraise à copier où il est placé en haut)

Dans les deux cas, il faut faire très attention au sens du fil. Si le fil est dans l'axe et si le bois n'est pas trop figuré, voici comment il faut procéder :

afleurage de la table et du fond : faire attention au sens du fil

Si vous travaillez à la main, le travail peut être fait au rabot (le rabot noisette est assez efficace) et au ciseau à bois. Faire très attention à ne pas toucher aux éclisses !

Approche au rabot
Finition au ciseau à bois