Positionnement de la touche sur la guitare

From lutherie-guitare.org
Jump to navigation Jump to search

La fabrication d'une guitare / Chapitre 5 : La touche / Positionnement de la touche sur la guitare

La touche peut maintenant être positionnée sur la guitare. Il ne doit pas y avoir de jour visible à la jonction manche/caisse lorsqu'une très légère pression est appliquée à la main sur la touche.

Si vous avez opté pour un angle de renversement non nul de votre manche par rapport à la table d'harmonie, vous devez retoucher la touche avec un rabot sur sa face inférieure pour que jour disparaisse. Le rabot bien affuté, commencez par enlever un peu de matière en bout de touche sur environ 5cm et vérifiez sur l'instrument.

Au fur et à mesure, faire des passes plus longues à fin de former une pente douce et régulière. Vérifiez fréquemment la progression de votre travail, et continuez jusqu'à ce que le jour disparaisse, c'est à dire que la touche épouse le plus parfaitement possible la table d'harmonie.

Pour positionner ensuite la touche, plusieurs points de références peuvent être pris.

  • Axe de la touche par rapport à l'axe du manche au niveau du sillet
Correspondance entre l'axe de la touche et celui du manche au niveau du sillet
  • Rainure de la douzième frette par rapport à la jonction caisse/manche

La largeur du sillet n'est pas une mesure critique. Privilégiez le positionnement de la douzième frette qui est un point de repère utile pour le guitariste, habitué à la trouver à la jonction de la caisse et du manche.

positionnement de la douzième frette à la jonction caisse manche.
  • Rainure de la 18ème frettes par rapport au filets de la rosace
raisnure de la 18ème frette par rapports au filets extérieurs de la rosace
  • Positionnement par rapport à l'axe de la table au niveau du tasseau arrière. Utilisez pour cela deux grand réglets dans le prolongements des chants de la touche de chaque côté et mesurez l'équidistance des réglets avec l'axe en utilisant un compas.

Si la touche ne peut être positionnée en respectant l'ensemble de ces points de repère, trouvez un compromis acceptable.

Une fois la touche en place, elle est immobilisée avec des serre-joints sur le manche :

Immobilisation de la touche avec des serre-joints sur le manche.

Les trous faits précédemment à travers la touche sont prolongés dans le manche sur une profondeur de 3mm. Utilisez du ruban adhésif collé sur le foret comme repère pour ne pas dépasser cette valeur (les trous étant faits à l'axe, là où le manche sera le plus épais, cela laisse tout de même une bonne marge).

Utilisation de ruban adhésif pour régler la profondeur de perçage.
Percement des trous de positionnement dans le manche avec une perceuse à main

Pour sécuriser davantage la touche et de manière à la repositionner plus rapidement et plus facilement, des petits "taquets" peuvent être collés de chaque côté sur l'excédent de manche. Utilisez pour cela de la colle cyanoacrylate et prenez garde de ne pas en mettre près du bord des taquets qui seront en contact avec la touche : il ne faudrait pas que de la colle se glisse sous la touche !

Des clous peuvent désormais être insérés pour immobiliser la touche en place. Ils doivent rentrer sans forcer, mais sans jeu. Poncez les légèrement s'ils avaient du mal à rentrer.

"verrouillage" de la touche avec les taquets et les clous de positionnement