Réalisation des feuillures pour accueillir les filets avec une affleureuse

From lutherie-guitare.org
Jump to navigation Jump to search

La fabrication d'une guitare / Chapitre 4 : les filets / Réalisation des feuillures pour accueillir les filets avec une affleureuse

Les différents types de supports pour l'affleureuse[edit | edit source]

Il est utile de se réalser son propre outil servant de support à l'affleureuse et permettant de réaliser des feuillures bien perpendiculaires aux éclisses et régulières. Les systèmes varient selon les préférences de chacun et selon leur simplicité de réalisation.

Une page du wiki est consacrée de façon plus détaillée à la fabrircation de tels supports :

Dispositif pour la fileterie

Méthode 1[edit | edit source]

La méthode la plus simple consiste à réaliser un support en bois dur dont une partie s'appuie sur les éclisses afin de guider à main levée, mais efficacement l'affleureuse.

Fichier:Support-simple-affleureuse.jpg
support simple pour l'affleureuse

Méthode 2[edit | edit source]

Une seconde méthode consiste en la fabrication d'un support fixe sur lequel l'affleureuse est libre de monter et descendre bien perpendiculairement au plan de travail. C'est dans ce cas la guitare qui est maniée par le luthier, la machine restant fixe et la partie supérieure de l'éclisses s'appuyant contre le roulement de la fraise.

support fixe pour l'affleureuse

Méthode 3[edit | edit source]

Une troisième méthode consiste en la réalisation d'un support entièrement mobile qui permettra de manipuler la machine sur le pourtour de la guitare tout en garantissant que l'affleureuse est toujours bien perpendiculaire aux éclisses, la guitare restant cette fois-ci immobile sur son support.

support mobile pour l'affleureuse
support mobile pour l'affleureuse en position sur l'instrument

Mise en œuvre[edit | edit source]

Dans tous les cas (sauf si l'on se sert d'une butée avec réglage micrométrique), l'affleureuse est munie d'une fraise elle même pourvue d'un roulement amovible. Ces roulement adaptables à la fraise peuvent être de différentes taille et sont à adapter en fonction de la profondeur de la feuillure souhaitée.

fraise à roulement

Notez que la table et le fond ne sont pas plats mais bombés. Cela implique de minimiser au maximum la surface de contact entre l'embase de la machine avec la guitare si l'on veut avoir une feuillure bien d'équerre. C'est pour cela que l'embase de la machine est généralement munie de petites rondelles en plastique (prélevées dans une planche à découper par exemple).

Avant de passer la machine sur la guitare, il faut trouver quels sont les roulement adaptés au travail à réaliser (ou régler la butée micrométrique si vous n'utilisez pas de roulement) en faisant plusieurs essais sur des chutes de bois.

réglage de la fraise (sur une chute)

Le fraisage qui va accueillir les contre-filets (ou filets intérieurs) se règle de la manière suivante :

représentation des filets en place sur la guitare

Pour les filets d'éclisse :

  • hauteur : correspond à la hauteur des filets
  • profondeur : correspond à l'épaisseur des filets d'éclisses (au moins égale à l'épaisseur des éclisses soit 2mm environ). Après avoir passé la fraise, la feuillure doit faire apparaître les contre-éclisses : cela assure une meilleure surface de collage que sur une très fine épaisseur d'éclisse qui demeurerait)

Pour les contre-filets :

  • largeur de la feuillure : la largeur des filets plus l'épaisseur des filets d'éclisse
  • profondeur de la feuillure : minimum de 1mm tout en laissant un peu de matière sur la table ou le fond pour accueillir les filets.

Comme pour l'affleurage du fond et de la table avec les éclisses, la machine s'utilise en respectant le sens du fil du bois :

passage de la fraise sur la guitare.

On peut commencer par les feuillures accueillant les filets d'éclisses et ensuite faire la feuillure pour les contre-filets. Les fraise sont fournies chez les revendeurs spécialisés avec une petite bague permettant de repousser un peu le roulement de sorte qu'il roule bien sur l'éclisse même une fois les feuillures d'éclisse faites (il ne faudrait pas en effet que le roulement se retrouve dans la feuillure ce qui rendrait impossible la réalisation de la gorge pour les contre-filets). L'illustration ci-dessous illustre bien ce propos :

réalisation de la feuillure des contre filets une fois la feuillure pour les filets d'éclisse réalisée

Avant de passer la machine, les pourtours de la table et du fond peuvent être enduits d'une fine couche de fond-dur ou de gomme laque afin de réduire les petits arrachements des fibres du bois.

Dans le cas de l'utilisation d'un support fixe ou mobile (méthode 1 et 2), les éclisses doivent être perpendiculaires au plan de travail, la table ou le fond parallèles à ce dernier.

Une équerre et un réglet sont utilisés pour cela :

contrôle de la perpendicularité des éclisses par rapport au plan de travail
on peut également contrôler le parallélisme entre le plan la guitare et le plan de travail avec un réglet, notamment dans le sens de la longueur


Près du tasseau, un placage temporaire peut être inséré dans la rainures à la jonction des éclisses si le joint laisse apparaître un jour afin que le roulement de la fraise puisse passer sans accroc.

Pour la guitare classique particulièrement, l'utilisation d'une machine ne permet pas de réaliser les feuillures sur tout le pourtour, et notamment au voisinage du manche (côté table) et du talon (côté fond). Elles devront être donc terminées à la main par la suite. Cela pourra être fait étape par étape lors du collage des filets :

On peut commencer par continuer la feuillure sur la table et le fond avant de coller les contre-filets, puis, une fois ces derniers collés, terminer les feuillures sur les éclisses avant de coller les filets d'éclisse.