Réalisation d'un talon de guitare classique façon Robert BOUCHET

From lutherie-guitare.org
Jump to navigation Jump to search

La fabrication d'une guitare / Chapitre 3 : le manche / Réalisation d'un talon de guitare classique façon Robert BOUCHET

plans et gabarits[edit | edit source]

Les plans et gabarits utiles à la fabrication du talon ont pu être déduits du cahier d'atelier de Robert BOUCHET. Certains aspects, comme le profil du talon par exemple, sont tout à faits arbitraires et résultent d'un choix purement subjectif et personnel, ils n'ont pu être déduits des indication fournies dans le cahier d'atelier.

Miniature du gabarit à l'échelle 1 du profil du talon d'une guitare Robert BOUCHET. voir les fichiers pdf ci dessous.

Media:bouchet_plan_profil_talon_avec_cotations.pdf‎

vue de dessous[edit | edit source]

Note : Sur cette vue, on voit que les éclisses ne sont pas perpendiculaires au manche à la jonction avec ce dernier, c'est ce que préconise notamment Roy Courtnall dans son livre La fabrication des guitares classiques. Robert BOUCHET, quant à lui, les faisaient perpendiculaires, d'où une petite déformation ou "cassure" dans l'arrondi des éclisses à ce niveau.

Miniature du gabarit à l'échelle 1 du dessous du talon d'une guitare Robert BOUCHET. voir les fichiers pdf ci dessous.

Media:bouchet_plan_dessous_talon_avec_cotations.pdf‎

vue de dessus[edit | edit source]

Miniature du gabarit à l'échelle 1 du dessus du talon d'une guitare Robert BOUCHET. voir les fichiers pdf ci dessous.

Media:bouchet_plan_dessus_talon_avec_cotations.pdf‎

vue de face[edit | edit source]

Miniature du plan à l'échelle 1 de la face du talon (forme toute personnelle). voir les fichiers pdf ci dessous.

Media:plan_face_talon_avec_cotations.pdf‎

gabarit du profil[edit | edit source]

Miniature du gabarit à l'échelle 1 du profil voir les fichiers pdf ci dessous.

Media:gabarit_profil_talon.pdf‎

gabarit du profil au niveau des rainures d'éclisses[edit | edit source]

Miniature du gabarit à l'échelle 1 du profil voir les fichiers pdf ci dessous.

Media:gabarit_profil_rainures.pdf‎

Réalisation du talon[edit | edit source]

Réalisation de la pile nécessaire à la confection du talon[edit | edit source]

Robert bouchet réalisait ses talons en empilant plusieurs pièces de bois. Afin de connaître la quantité de matière nécessaire au plus juste, un simple tracé est réalisé sur le plan à échelle 1 du profil du talon. On garde une marge de sécurité de 5mm partout :

Si nous disposons de blocs de 21mm d'épaisseur, voici ce que cela peut donner :

dimensions au plus juste des blocs nécessaires à la réalisation du talon

Media:gabarit_profil_talon_avec_blocs.pdf‎

On note le sens du fil du bois avec des flèches sur le chant de la pièce à découper, ceci permettra d'inverser le sens du fil pour chaque bloc afin que le talon ait une meilleure stabilité. Les blocs sont ensuite découpés, affrontés sur le plan échelle 1 pour être correctement positionnés :

positionnement des blocs sur le plan
Note.png Avant de coller, il faut impérativement s'assurer que les blos sont parfaitement plans. Une pression des serre-joints au collage ne saurait être utilisée pour tenter de rattraper un quelconque défaut. Il se peut cependant que les surfaces soient volontairement rendues très légèrement concaves, c'est à dire former un très léger creux au centre. Cela permet de s'assurer que les joints seront parfaits aux extrémités..

Bien que l'on puisse tout coller en une fois, pour que cela soit plus simple (glissement des pièces et plus efficace peut être, les blocs sont d'abord collés deux à deux puis en ensemble, avant d'être enfin collés au manche (vous pouvez aussi utiliser votre étau comme presse pour le collage) :

collage des blocs deux à deux
collage de l'ensemble des blocs sur le manche

Les côtés du talon sont ensuite rectifiés sur une large et longue planche munie de papier abrasif :

rectification des côtés du talon

tracé de l'axe[edit | edit source]

L'axe du manche doit maintenant être reporté sur le talon, il servira de référence pour tous les autres tracés. Si les côtés du talons ne sont pas parfaitement d'équerre avec le plan de la touche, une méthode simple permet de reporter l'axe :

  1. Si cela n'est pas déjà le cas, dresser une face latérale du manche parfaitement parallèle à l'axe central.
  2. Reporter, en trois points, la distance face-axe sur le dos du manche, tracer.
  3. Poser deux équerres ou blocs sur l'axe inférieur.
  4. Poser une règle sur le talon et la faire entrer en contact avec les équerres.

Sinon, l'utilisation d'un niveau laser est très efficace également (mais il faut en disposer d'un..)

Sculpture du talon[edit | edit source]

Première étape[edit | edit source]

On commence par réduire le talon à une hauteur de 95mm. Ceci peut être fait en traçant une ligne A sur le pourtour du talon à 95mm du "sol", puis de tailler d'abord les angles au ciseau jusqu'à la ligne avant de planer au rabot.

réduction de la hauteur du talon
réduction de la hauteur du talon

La forme est ensuite tracée à chaque bout 65 mm de large au niveau de la touche, 46mm en bas du talon. Deux lignes parallèles sont tracées également sur la touche à 65 mm d'écart au niveau du talon (sur 13cm environ).

tracé de la forme du talon

Avant de découper les côtés du talon selon ce tracé, on amène tous les angles jusqu'aux traits afin de faciliter la réalisation des traits de scie parallèles permettant d'approcher la forme définitive au ciseau (voir plus bas).

découpe des angles au ciseau
angles découpés

Les traits de scie parallèles peuvent maintennant être faits de chaque côté :

réalisation des traits de scie parallèles
Traits de scie parallèles réalisés

La forme est ensuite approchée au ciseau :

La forme est approchée au ciseau

Les côtés sont maintenant planés au rabot de paume jusqu'aux traits :

Les côtés sont planés au tabot
vue du talon une fois les faces planées

On trace ensuite les lignes B, C et D, B est exactement à l'emplacement de la douzième frette et perpendiculaire au plan de la touche, C est parallèle à B à 25mm d'écart, D est placée à 75mm de B :

tracé des lignes B, C et D

Découpe selon D :

découpe selon D

Tracé de la ligne E, à 90mm de hauteur sur la ligne B et à 93mm au niveau de D.

tracé de la ligne E

Amenuisement selon la ligne E :

Amenuisement selon la ligne E, d'abord au ciseau
finition au rabot

Tracé de la ligne F, prallèle à E, à 12mm de distance.

tracé de la ligne F

Découpe selon C et F en s’artêtant à 10mm de leur intersection :

Découpe de C et F

L'arrondi est effectué avec un ciseau, puis une râpe, et enfin un ersatz de "rifloir" (tourillon entouré de toile abrasive) :

Arrondi ébauché à la rape
Finition de l'arrondi

Voici une vue du pied de manche (arrière du talon) mis en forme :

Ebauche du pied de manche terminée

Deuxième étape[edit | edit source]

NB : le images de la sculpture sont celles d'un talon réalisé pour s'entraîner, d'où les imperfections nombreuses qu'on peut observer. Cependant, elles illustrent tout de même les principes à chaque étape et devraient en donner l'idée de base. On pourra remarquer par ailleurs que les dernières photos du talon terminé ont été prises sur un autre manche qui a été réalisé avec plus de soin.

  • Découpe des rainures d'éclissesː un réglet fixé de chaque côté permet d'être certain de ne pas aller trop loin.
découpe des rainures d'eclisses

Une autre méthode consiste à utiliser une scie à onglet qui peut être sécurisante, particulièrement si l'on est pas sûr de son geste avec une scie classique ː

découpe des rainures d'eclisses avec une scie à onglet


  • Elargissement des rainures (à 2mm afin que les éclisses rentrent légèrement en force) en intercalant un placage ou ici un racloir.
découpe des rainures d'eclisses
  • Tracé de l'encadrement de la pointe du talon sur la face inférieure. Le carré tracé fait 30mm*30mm
Tracé encadrant la pointe du talon
  • Report du profil du talon avec le gabarit
Report du profil du talon
  • Découpe selon le profil en laissant une marge de 2mm environ à l'extérieur du trait.
Découpe du profil du talon
Découpe du profil du talon : ébauche au ciseau
Découpe du profil du talon : "finition" à la rape
  • Sculpture du profil au niveau des rainures d'éclisses avec un ciseau à bois assez large : on prend garde que la profondeur des rainures d'éclisses ne soient jamais inférieures à 4mm.
Sculpture du profil au niveau des rainures d'éclisses
  • Le profil est ensuite mis au même niveau sur toute la largeur.
Sculpture du profil sur toute la largeur du talon
  • Vérification de la symétrie avec l'autre côté du talon en utilisant le gabarit.
Vérification de la symétrie au niveau des rainures d'éclisses
  • Tracé puis ébauche de la forme de pointe du talon, toujours au ciseau.
Tracé et ébauche de la forme de pointe du talon au ciseau
  • Ebauche grossiere de l'arrondi final, au ciseau un peu plus fin (10mm).
Ebauche grossiere de l'arrondi final
  • Après avoir affiné la forme jusqu'à ce qu'elle devienne agréable à l'oeil et au toucher, on poli enfin le talon pour supprimer les dernières bosses et irrégularités, une gomme enroulée de toile abrasive peut être utilisée pour cela. On commence par un grain assez gros (100) et on va progressivement en affinant. Les arrêtes du pied de manche sont arrondies.
Forme finale du talon
Forme finale du talon
Forme finale du talon
Forme finale du talon