Mise a épaisseur de la table d'harmonie

From lutherie-guitare.org
Jump to navigation Jump to search

La fabrication d'une guitare / Chapitre 2 : la table d'harmonie / Mise à épaisseur de la table d'harmonie

Avant de commencer[edit | edit source]

Gardez toujours une marge de deux dixièmes de millimètres supérieure à l'épaisseur voulue de manière à pouvoir rattraper de petits accidents de parcours pendant la construction de la guitare ainsi que l'oxydation du bois dans le temps qui perd de son éclat. Nettoyez régulièrement la surface de travail afin de limiter les risques de marquages de la table qui peuvent parfois être profonds et difficilement rattrapables.

Déterminez dès maintenant quelle face sera utilisée pour l'extérieur de la guitare. En général, on préférera la face pour laquelle la symétrie de veinage résultant de la "coupe au papillon" est la plus belle. Cette face sera moins rabotée que l'autre afin de conserver au maximum cette symétrie, on commencera par cette face. Autrement dit, on préférera réduire l'épaisseur par la face intérieure. La face extérieure, donc apparente, sera poncée avec soin, et cependant le moins possible pour conserver la symétrie des veines du bois.

Méthode manuelle[edit | edit source]

Dans un premier temps, rabotez la table dans le sens de la longueur, avec un grand rabot voire une varlope (uniquement pour dégrossir au départ). Pour déterminer le sens du bois, et par conséquent celui du rabotage, faites un essai ou deux et observez dans quel sens il y a moins de résistance et où le résultat est le plus net (bois le plus lisse). Lorsque vous tournerez la demie- table, le sens de rabotage trouvé sera inversé, vous pouvez marquer une petite flèche indiquant le sens de rabotage sur chaque côté pour ne pas vous tromper.

Faites très attention a ne pas manger trop de matière, ayez des outils parfaitement affûtés (pierre à eau japonaise:1200 6000, guide d'affutage, puis cuir et pâte d'affilage), avec un réglage très fin. N'hésitez pas à réaffûter votre rabot avant de passer à la seconde face. Faites également attention à votre geste, essayez d'appliquer une pression régulière, nous avons naturellement tendance à appuyer plus fort en début et fin de passe. Appliquez donc une pression sur l'avant du rabot en début de passe et sur l'arrière à la fin du mouvement.

Mise a épaisseur de la table au rabot

Une fois la face extérieure finie, réduisez par la face intérieure.

Vérifiez l'épaisseur de la table précisément avec la jauge d'épaisseur en de nombreux endroits, et très régulièrement.

Faites de nouvelles passes au rabot et/ou racloir selon les ajustements à effectuer. Une cale à poncer manuelle peut être utilisée pour les ajustements. Procéder à des contrôles de l'épaisseur très réguliers.

N'oubliez pas une marge de deux dixième de millimètre.

Robert Bouchet propose dans son cahier d'atelier la méthode suivante pour réduire l'épaisseur facilement, en complément de l'utilisation du comparateur. Cette méthode consiste à passer la table sous un "portique" dont la hauteur par rapport au plan de travail est de 3mm par exemple, et de retoucher à la cale à poncer et au racloir tous les endroits où cela "coince" en les marquant à chaque fois légèrement avec un crayon papier :

réduction de l'épaisseur à l'aide d'un "portique"

Avec une calibreuse[edit | edit source]

La table (mais également le fond et les éclisses) peuvent être mises à épaisseur dans un premier temps avec une calibreuse. Cet outil permet de gagner du temps mais ne dispense pas de l'utilisation d'un rabot et racloir pour la mise à épaisseur finale. En effet, la table particulièrement n'a pas une épaisseur égale sur toute sa surface (on affine plus le côté des basses par exemple), et cela ne peut être réalisé avec la calibreuse.

Si vous souhaitez vous fabriquer une calibreuse, vous trouverez plusieurs articles sur le blog qui détaillent sa fabrication :

Exemple de calibreuse maison

Fabrication d'une calibreuse