Détourage de la tête avec une fraise à copier

From lutherie-guitare.org
Jump to navigation Jump to search

La fabrication d'une guitare / Chapitre 3 : le manche / Détourage de la tête avec une fraise à copier

Avant propos[edit | edit source]

Le travail est réalisé ici avec une affleureuse, mais il est encore plus aisé avec une défonceuse montée sous table. Le principe est quant à lui identique dans les deux cas.

Réalisation du gabarit complet de la tête[edit | edit source]

A partir du plan, on réalise le gabarit complet de la forme de la tête.

On commence pour cela par réaliser dans du contreplaqué de 5mm par exemple, le demi-gabarit avec le plus de soin possible.

On s'en sert ensuite pour effectuer le tracé complet qui est grossièrement détouré (en laissant 1 à 2mm de marge) :

collage du demi-gabarit de la tête avec du ruban adhésif double face

Un fois cela fait, on prépare la zone de travail pour l'affleurage.

préparation de la zonde de travail avant l'affleurage.

L'affleureuse (ou la défonçeuse) est munie d'une fraise à copier :

Fraise à copier

On procède ensuite à l'affleurage, puis, de la même façon pour l'autre côté du gabarit. On vérifie que le gabarit est bien conforme au plan, puis on peut le vernir pour le protéger.

Affleurage de la tête[edit | edit source]

Le gabarit complet est ensuite collé bien dans l'axe sur la tête avec du ruban adhésif double-face.

Un bloc collé lui aussi au double-face sous la tête permet de travailler avec la scie à ruban sans être gêné par le manche qui sans ce dispositif bute contre la table de la scie :

Bloc collé au ruban adhésif double face sous la tête pour ne pas être gêné lors du détourage par le manche et la table de la machine

La tête détourée assez grossièrement à la scie à ruban (ici, le gabarit présenté n'est pas le même que celui montré ci-dessus) :

détourage grossier de la tête avec une scie à ruban par exemple

On peut ensuite affleurer la tête en procédant exactement de la même manière que pour la réalisation du gabarit. Pour ceux qui ne sont pas encore à l'aise avec une affleureuse, il est possible de disposer à côté de la tête une pile exactement à la même hauteur. Ainsi, l’affleureuse dipose de points d’appui fiables qui permettent d'éviter tout risque de basculement de la machine :

préparation de la zone de travail

On fera attention à ce que les la tête et la pile supportant l'embase de l'affleurse soient strictement à la même hauteur afin de travailler bien perpendiculairement au plat de la tête (sur l'illustration qui suit, la fraise doit encore être un petit peu remontée) :

préparation de la zone de travail

Sinon, l'opération peut être faite directement en conservant le bloc utilisé pour la découpe avec la scie à ruban sous la tête pour immobiliser cette dernière dans l'étau et travailler confortablement :

préparation de la zone de travail

On affleure ensuite la tête en tournant dans le sens anti-horaire. Attention, s'il reste beaucoup de matière à certains endroits (zones difficiles à approcher avec la scie à ruban), procédez par petites approches successives pour enlever peu de matière à chaque fois afin de ne pas brûler le bois. Utilisez aussi dans la mesure du possible une fraise de qualité et neuve.

Notez qu'on s'arrête un demi centimètre avant l'emplacement du sillet, cette partie sera réduite plus tard avec la touche :

la tête affleurée

On re-travaille ensuite le haut de la tête à la main pour lui donner sa forme définitive : selon la forme donnée au haut de la tête et le diamètre de la fraise utilisée, la machine n'a pas forcément accès partout.