Zoom sur le chevalet 12 trous

J’ai changé mes cordes récemment et je les ai donc montées en utilisant les douze trous de mon chevalet, chose que je n’avais pas faite la première fois (j’étais trop pressé de les monter !)

En quelques mots, voici les avantages qu’on peut y trouver :

Premièrement, un angle plus prononcé des cordes avec le sillet : c’est un atout car sous l’action de la traction des cordes, on assiste souvent avec les années sous l’effet de la traction des cordes, à un affaissement de la table d’harmonie devant le chevalet tandis qu’au contraire, la table se « bombe » à l’arrière de ce dernier.

Il en résulte une action trop haute (hauteur des cordes par rapport à la touche) rendant le jeu inconfortable.

Une solution consiste alors à réduire la hauteur du sillet de chevalet pour ramener les cordes à une hauteur raisonnable.

Mais ceci a un prix : cela implique une diminution de l’angle des cordes avec le sillet de chevalet, qui peut parfois devenir presque inexistant….

Or le montage traditionnel diminue encore cet angle du fait de la boucle qui passe sous la corde derrière le sillet.

On lit aussi quelquefois qu’un angle prononcé assure un son mieux défini mais c’est sans doute contestable. Ce qu’il y a de certain, c’est qu’il faut un angle minimum pour bien délimiter la longueur de corde vibrante, et que le chevalet 12 trous offre une marge supplémentaire si on souhaite un jour réduire la hauteur du sillet en cas d’action trop haute.

Il faut noter quand même qu’il existe aussi des montages alternatifs à la méthode traditionnelle avec un chevalet 6 trous permettant de ne pas avoir cette boucle qui relève les cordes derrière le sillet.

chevalet 12 trous : angle des cordes avec le sillet

chevalet 12 trous : angle des cordes avec le sillet

Deuxièmement, si les cordes sont montées comme montré dans l’illustration ci-dessous, si elles glissent au moment de les mettre sous tension, elles ne percuterons et ne marqueront pas la table d’harmonie. Elles viendront plutôt frapper le sillet :

Chevalet 12 trous : si les cordes glissent au moment de la mise sous tension, elles frappent le sillet plutôt que la table d'harmonie

Chevalet 12 trous : si les cordes glissent au moment de la mise sous tension, elles frappent le sillet plutôt que la table d’harmonie

Enfin, plus subjectif,  le montage est plus élégant :

Chevalet 12 trous : montage plus joli non ?

Chevalet 12 trous : montage plus joli non ?


Vous pouvez consulter la liste complète des articles en cliquant ici

Pour des explications plus complètes sur la fabrication de la guitare, consultez le wiki !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public.Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires